AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ð Whitney Frost* ð
PERFECT MEMBER

Whitney Frost*


    Criminals
      catégorie 3

Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Points RP : 16


Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Empty
MessageSujet: Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)   Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Icon_minitimeDim 29 Déc - 11:19




 Warlord & Madame Masque
Scars have the strange power to remind us that our past is real.  

Le seul moment où le visage de Whitney pouvait profiter de l'air était lorsqu'elle dormait. Seule dans sa chambre, à l'abri des regards, elle se sentait en sécurité. Il existait seulement deux personnes à avoir vu son visage sans son masque et l'une d'elle était devenu son ennemi. Elle s'accrochait à cet objet doré comme une rampe de secours. Assise devant son boudoir, elle portait encore sa chemise de nuit et ce malgré l'heure avancée de la journée. La nuit dernière n'avait pas été de tout repos et elle avait grandement besoin d'un peu de calme et de tranquillité, mais surtout de beaucoup de sommeil. Elle ne pouvait cesser de contempler la glace, scrutant chaque détail de son visage sur lequel ne paraissait plus aucune cicatrice et pourtant, elle n'arrivait plus à chasser cette image de sa tête. Son visage détruit par le feu et ses incalculables cicatrices, c'était tout ce qu'elle était capable de voir.

Elle vint finalement compléter sa toilette et mettre ses vêtements en prenant bien soin de replacer le masque doré contre son visage. Aujourd'hui, Hood lui avait demandé d'aller se renseigner sur l'évolution de l'arme qu'il avait demandée à Hammer. Il ne lui avait pas dit davantage d'information sur cette arme, mais cela ne l'importait guère, elle connaissait Justin Hammer depuis tellement d'année et avait toujours apprécié la présence de l'homme. Pouvoir discuter avec lui serait un réel plaisir, elle avait toujours admiré son intelligence et ils partageaient cet amour de la technologie.

Une fois arrivée au quartier général, elle tomba face à face avec Siobhan, une "collègue" qu'elle n'appréciait pas particulièrement, mais qui savait toujours absolument tout ce qui se passait entre ses murs, elle lui était donc d'une grande utilité. Sans même la saluer d'abord, elle se renseigna sur ce qui l'intéressait réellement. Elle était peut-être menteuse et manipulatrice, mais il y avait certaines personnes avec qui elle n'avait aucune envie de jouer la comédie.

"Hammer est-il ici ?"

Hood lui avait expliqué qu'il devrait être ici dès le début de l'après-midi, mais Hammer n'était pas enchaîné et vu l'entreprise qu'il dirigeait, il n'aurait pas été très surprenant qu'il soit occupé ailleurs. Whitney avait préféré épargner du temps plutôt que de la salive.

"Oui il est arrivé."

Whitney était heureuse de ne pas avoir a feinté un sourire puisque de toute façon l'idiote ne pouvait pas voir derrière son masque. Elle déambula dans les couloirs ne saluant que quelques-unes des personnes qu'elle croisait. Elle avait autrefois été particulièrement sociable et agréable à côtoyer, mais ces caractéristique s'étaient envolées avec la mort de son père biologique. Arrivée devant les grandes portes de l'armurerie, elle les poussait et se retrouvait ainsi dos à Justin Hammer. Whitney avait de bonne connaissance de la technologie, mais elle n'avait jamais cherchée à développer autre chose que ses "clones" chéris, c'est pourquoi elle était réjouie lorsqu'elle avait appris l'aide de Hammer au sein de l'organisation.

"Bonjour Hammer. Je vais devoir prendre quelques minutes de votre temps."

Cachée sous son identité de Madame Masque, Justin Hammer était l'un de ceux avec qui elle se montrait plus douce et polie. Elle était encore une innocente jeune femme lorsqu'elle avait rencontré cet homme pour la première fois, un adolescent à l'époque. Elle avait mêmependant une période de son passé, été charmée par lui. Elle avait eu l'occasion de parler avec lui a quelques reprises sous son masque doré, mais les discussions avaient toujours été assez brèves vue les circonstances. Elle espérait que cette fois-ci les choses soient différentes, elle était curieuse d'en savoir plus sur lui, après tout, la dernière fois qu'elle lui avait longuement parlé, elle était encore à la tête de la Maggia et donc à ses débuts dans la criminalité. Cela remontait à une éternité pour elle.

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Justin Hammer* ð
PERFECT MEMBER

Justin Hammer*


    Criminals
      catégorie 0

Messages : 23
Date d'inscription : 25/12/2013
Points RP : 14


Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Empty
MessageSujet: Re: Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)   Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Icon_minitimeLun 30 Déc - 12:26


₰ scars have the strange power to remind us that our past is real

Richement et élégamment vêtu comme à son habitude d’un costume trois pièces, chaussures italiennes en cuir aux pieds, petit foulard en soie pourpre au creux de la poche droite de sa veste, Justin Hammer marchait d’un pas décidé jusqu’à l’armurerie. Il n’avait pas perdu de temps, et après un déjeuner strictement professionnel, s’étant bien vite transformé en une signature contractuelle, Hammer s’était empressé de prendre la première voiture en direction du quartier général de l’organisation criminelle. Il avait un projet de la plus haute importance à terminer là-bas, ou du moins, à peaufiner. Justin ne se sentait réellement bien qu’au milieu de ses armes, de ses outils et plans dessinés avec minutie. Loin de la presse, loin de la pression concurrentielle entre entreprises spécialisées dans la confection d’armes de guerre, le PDG pouvait enfin souffler. La technologie représentait toute sa vie. C’est ce qui l’avait séduit, dés tout petit. Il avait admiré son géniteur, avait espéré avec avidité un beau jour le remplacer. Si c’est en forgeant que l’on devient forgeron, Justin Hammer, à force de fabriquer, de penser, d’innover, était devenu un brillant fabricant d’armes. Même si on ne doutait plus à présent de son manque de moralité.  

Il salua les quelques personnes qui l’assistaient durant ses expérimentations, et s’attarda même quelques instants à plaisanter sur le sale temps qu’il faisait dehors, avant de dérouler quelques croquis d’armes. Perdu dans l'analyse de ses notes, l'industriel ne remarqua pas qu'une personne extérieure à son équipe habituelle venait de pénétrer dans l'enceinte de l’armurerie. « Bonjour Hammer. Je vais devoir prendre quelques minutes de votre temps. » Dominé par une drôle d’impulsion, l’industriel détacha son attention du prototype de sa nouvelle arme pour faire immédiatement volte-face. Cela lui arrivait peu souvent de déranger ses projets, généralement si obnubilé par ses derniers, mais l’intonation de cette douce voix féminine lui paraissait bien trop familière pour qu’il puisse délibérément l’ignorer. Les mains dans les poches de son élégant pantalon de costume gris foncé, le PDG d’Hammer Industries observa avec un intérêt tout particulier la personne qui se tenait droit devant lui, analysant avec précipitation la requête qu’on venait de lui formuler. « Oh ? – Et bien…Oui, bien sûr – J’ai un peu de temps à vous offrir, je – j’allais justement faire une petite pause, il me manque quelques pièces – mais qu’importe. » expédia-t-il avec cependant, une once d’hésitation, tenant difficilement en place, agitant brièvement sa main droite, comme pour chasser quelque chose d’invisible près de son visage. « Je vous écoute attentivement. » reprit Justin poliment. Il détailla les traits raffinés du masque d’or de son interlocutrice, baissant légèrement ses yeux pour l’observer sous toutes les coutures. Hammer était tout simplement impressionné par la façon dont ce masque avait été confectionné. « Joli masque, cela dit ! » souffla-t-il, extériorisant de ce fait ses pensées. Cette femme cachait son visage derrière ce masque, et pourtant, Hammer ne doutait étrangement pas un seul instant qu’elle soit une très belle plante, distinguée. Une beauté froide, comme on n’en fait plus de nos jours. Ils avaient déjà eu l’occasion de s’entretenir de choses et d’autres, dans des conversations toujours très brèves ; Hammer en avait déduit qu’elle ne s’attardait quasiment jamais dans de longs discours. Pourtant, aujourd’hui, elle semblait disposée à lui demander un peu de son temps. Cela le satisfaisait énormément. Même plus, quelque chose chez elle, peut-être étais-ce son parfum ? lui rappelait quelqu'un, mais malgré ses efforts, il ne parvenait pas encore à réaliser qui exactement hantait ses pensées.

Un rictus vint naître au bord de ses fines lèvres rosées, tandis qu’il semblait chercher l’un de ses nombreux croquis des yeux, imaginant sans doute que la jeune femme était venue à la demande de The Hood. « S’il est question de la fameuse arme, n’ayez crainte, je travaille dessus depuis quelques semaines, mais sans me vanter, elle plaira au maître des lieux… Je lui promets un petit bijou de pure technologie ! » Ponctuant ces quelques mots sur un ton enjoué, tout en rajustant du bout de son index ses lunettes sur son nez, Justin Hammer était plus que fier de son travail. Il avait encore beaucoup à accomplir, mais peu important dans l’instant présent, il aimait saisir chaque opportunité visant à valoriser son travail ; et de ce fait, se valoriser lui-même. En cruel manque de reconnaissance, notamment du fait de l’emprise que Tony Stark avait sur les masses, Hammer était quotidiennement passé à la trappe. Il héritait de la seconde place. Constamment. Mais cela ne durerait plus longtemps, oh que non.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Whitney Frost* ð
PERFECT MEMBER

Whitney Frost*


    Criminals
      catégorie 3

Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Points RP : 16


Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Empty
MessageSujet: Re: Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)   Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Icon_minitimeLun 30 Déc - 16:02



 Warlord & Madame Masque
Scars have the strange power to remind us that our past is real.  
La trace laissée par les années sur le visage de Justin Hammer le rendait encore plus séduisant qu'à l'époque. Whitney trouvait très étrange de se retrouver face à lui sous une autre identité. « Oh ? - Et bien...Oui, bien sûr - J'ai un peu de temps à vous offrir, je - j'allais justement faire une petite pause, il me manque quelques pièces - mais qu'importe. » Elle ne put s'empêcher de sourire et ce malgré que le mouvement de ses lèvres disparaissait derrière son masque. Elle s'avança alors dans la direction de Justin. Observant au passage le concept sur lequel il travaillait présentement. « Je vous écoute attentivement. » Masque n'avait pas tous les détails concernant ce que Hood avait demandé à Hammer, mais cela ne la dérangeait pas du tout. Après tout, elle avait toujours adoré l'entendre expliquer ces concepts, l'intelligence de cet homme la fascinait.

"Je viens prendre des nouvelles de l'avancement de la demande que Hood vous a fait."

"Joli Masque, cela dit !" Ses pensées furent interrompues par la remarque de Hammer sur son masque. Cet objet était devenu une deuxième peau pour elle et un compliment, lorsque sincère, lui faisait toujours plaisir. Elle tenta par contre de rester neutre.

"Je vous remercie"

L'inventeur était un charmeur, cela il n'y avait aucun doute et ses méthodes avaient toujours fonctionnées sur elle dans le passé. Aujourd'hui, elles ne la laissaient pas indifférente, mais elle tentait tout de même de ne pas y accorder trop d'importance. Les années passées avaient eu un grand impact sur toutes les facettes de sa personnalité, mais elle demeurait tout de même malgré elle très similaire à autre fois. Coquette, malgré le masque qu'elle portait, son maquillage se faisait toujours parfait. Elle prenait toujours le soin de se parfumer avec cette odeur qu'elle aimait temps. Celle qu'elle avait choisi avec son père adoptif avant sa mort. C'était sa façon de le garder avec elle, mais ça, il s'agissait d'un autre de ses incalculables petits secrets "« S'il est question de la fameuse arme, n'ayez crainte, je travaille dessus depuis quelques semaines, mais sans me vanter, elle plaira au maître des lieux... Je lui promets un petit bijou de pure technologie ! »

"Venant de vous je n'en attends pas moins."

Whitney ne pouvait s'empêcher d'être intéressée par le travail de Justin. À voir l'énergie qu'il mettait dans son travail, il lui semblait impossible de ne pas avoir envie d'y porter attention. Et puis d'être en sa présence lui permettait de se rappeler un peu le passé. Elle voyait le regard de certains des autres collègues qui les entouraient tourné vers eux. Elle ne se montrait que très rarement aussi sympathique et ça semblait avoir attiré l'attention de ceux qui étaient habitués de l'entendre prononcer le moins de mot possible et ce contenter de donner des ordres. Elle avait passé tellement de temps seule dans sa cachette à vivre au travers des yeux de ses droïdes que la présence d'autant de personnes autour d'elle la fatiguait parfois, mais elle n'était pourtant pas si terrible que ça.

"Vous me faites un petit topo ? "

Intriguée, Whitney regardait les plans sur lesquels les doigts de Hammer s'était promenées quelques instants auparavant. Elle gardait bien souvent son amour pour la technologie pour elle-même et de pouvoir en parler avec quelqu'un qui partageait ce même amour lui faisait le plus grand bien. Elle avait bien hâte de voir jusqu'où était allée son ingéniosité avec cette arme. La main droite de la brunette vint replacer ses cheveux derrières ses épaules, mettant en évidence inconsciemment la bague de la famille Nefaria qu'elle portait à son doigt. Elle se permettait de la mettre comme il n'y avait que très peu de gens qui connaissaient leur armorie, oubliant complètement qu'elle la portait également à l'époque où ce dernier était encore en vie, à l'époque où elle parlait bien plus fréquemment à M. Hammer.

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Justin Hammer* ð
PERFECT MEMBER

Justin Hammer*


    Criminals
      catégorie 0

Messages : 23
Date d'inscription : 25/12/2013
Points RP : 14


Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Empty
MessageSujet: Re: Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)   Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Icon_minitimeMar 31 Déc - 11:37


₰ scars have the strange power to remind us that our past is real

« Je viens prendre des nouvelles de l'avancement de la demande que Hood vous a fait. »

Hammer ne put contenir un léger sourire amusé, intérieurement fier d’avoir deviné le but de sa visite dans son armurerie. L’inventeur britannique savait avec certitude qu’elle n’était pas qu’une simple sbire, non, tout chez elle aspirait à l’autorité. On semblait la respecter, la regarder différemment, et cela suffisait amplement à Justin pour se faire une idée concrète de la position de la jeune femme. Il ne la reprit pas, lorsqu’elle le remercia avec un réel sentiment de sincérité, quant à son compliment sur ce masque d’or. Justin avait perçu dans le son de sa voix que cela lui avait fait plaisir. Il en déduisit naturellement qu’elle y tenait énormément, et que ce masque, avait certainement une valeur sentimentale, ayant peut-être bien partagé la vie de la jeune femme depuis des années.

« Vous me faites un petit topo ? » Il lui en fallut pas plus pour se décider, ainsi poussé. « Mais avec joie ! » s’exclama-t-il en allant chercher une paire de gants blancs, portant dans ses bras le prototype de l’arme encore en construction. « Ce n’est pas terminé, mais les bases sont posées, quant au reste, référez vous aux petites annotations et autres schémas de ces plans… » susurra Hammer en désignant du doigt certains croquis. Il ancra peu après son regard dans celui de la jeune femme masquée, et enchaîna avec enthousiasme : « Le déchiqueteur. C’est tout d’abord une sorte de fusil d’assaut M16A2, fabriqué en polymère, avec pour seule distinction la crosse de nacre, car je considère qu’une arme se doit malgré tout d’être sensuelle au touché. » Il esquissa un faible sourire en direction de son interlocutrice, présentant le nacre contenu dans la surface extérieure de la crosse, mimant un bref effleurement tendre sur cette dernière, avant de reprendre sa présentation avec davantage de sérieux. « J’emploie le une sorte, pour justifier les quelques améliorations que je lui ai soumis. Comme vous pouvez l’observer, il présente deux canons, un inférieur qui est justement, la base du fusil d ‘assaut et vous enchaînera des balles de 5,56 mm contenues dans un chargeur étant à la base conçu pour 30 coups, que j’ai moi-même modifié afin qu’il puisse en charger 90. Quant au canon supérieur, nettement plus large, il s’agit d’un fusil parallèle dont les munitions ont des caractéristiques balistiques équivalentes à celle de la roquette. Le tireur, en ajustant sa visée, pourra aisément tirer sur un blindé à coups de fusil – à ce sujet, je vous certifie que le nom que je lui donne est tout à fait justifié – et ensuite déclencher le tir de roquette. La contre-masse constituée de pétales de plastique inoffensifs introduite, vous offrira une grande discrétion lors du tir, contrairement à la plupart des engins de ce genre qui vous exploseront un gratte-ciel avec le bruit assourdissant digne d’une bombe nucléaire, celui-ci vous explosera effectivement le gratte-ciel – mais – quand bien même vous auriez quelqu’un entrain de dormir juste à côté de vous, qu’il ne s’en rendrait même pas compte. » Hammer conclua son speech d’un clin d’œil discret, et retourna l’arme de façon à lui présenter le canon supérieur. « Le petit plus ? L’organe de visée du canon supérieur, qui projette ses munitions est équipé d’une tête chercheuse.  Il détecte la chaleur corporelle et sera donc capable avec un brillant automatisme, peu importe votre position, que vous ayez eu le temps de cadrer votre cible, ainsi que la position de cette dernière, de la repérer sensoriellement au moment du tir. Voici la cause, et ses effets seront qu’aucune chose animée ou matérielle ne pourra y réchapper, c’est une garantie d’Hammer Industries. »

Une fois sa présentation achevée, l’inventeur reposa le prototype sur la table, et posa l’une de ses mains sur ses hanches fines, tandis que l’autre vint immédiatement s’appuyer sur le rebord de la table. Il ne quitta pas Madame Masque du regard, attentif à chaque réaction, chaque détail de sa gestuelle qui aurait pu l’aguiller sur une quelconque appréciation. Étrangement, ce fut alors qu’il observait sa chevelure brune, et certainement soyeuse, que quelque chose sembla se révéler en lui. Il tiqua en apercevant cette bague aux armoiries particulières. Une image s’imposa dés lors dans son esprit, celle d’une ravissante jeune adolescente de dix-neuf ans, il y a de cela de nombreuses années.

« J’en étais sûr. » souffla-t-il, décontenancé. Ce parfum ne lui était pas inconnu, et cette bague en était la preuve. Madame Masque n’était autre que la jeune fille qu’il avait autrefois connu, et qui plus est, longtemps apprécié. A cette époque, il aurait même volontiers reconnu en avoir pincé pour elle. Sa grâce, sa gestuelle, sa beauté naturelle ainsi que sa façon d’être représentaient tant de petits détails qui l’avaient charmé. « Whitney, n’est-ce-pas ? » ajouta Hammer en haussant un sourcil. Il se désintéressa temporairement de ses croquis pour observer sous un nouvel angle son interlocutrice. Malgré ce masque, il parvenait à reconnaître certains traits physiques qu’il avait autrefois jugé très agréables. Il osa même imaginer ce à quoi elle devait ressembler aujourd’hui, seize ans après leur dernière rencontre. « Votre bague vous a trahi. Mais je sentais bien que nous nous étions déjà rencontrés auparavant – j’ai trouvé le temps long, seize ans, pas vrai ? Il s’en passe des choses en seize ans…En tout cas, vous êtes toujours aussi gracieuse. »
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Whitney Frost* ð
PERFECT MEMBER

Whitney Frost*


    Criminals
      catégorie 3

Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Points RP : 16


Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Empty
MessageSujet: Re: Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)   Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Icon_minitimeMer 1 Jan - 18:40



 Warlord & Madame Masque
Scars have the strange power to remind us that our past is real.  
 Le regard de Masque suivi la direction donnée par Justin afin d'observer les dits croquis. Les schémas étaient particulièrement détaillés et précis, mais elle préférait de loin entendre l'explication des lèvres mêmes de l'inventeur vers qui elle retourna rapidement son attention.« Le déchiqueteur. C'est tout d'abord une sorte de fusil d'assaut M16A2, fabriqué en polymère, avec pour seule distinction la crosse de nacre, car je considère qu'une arme se doit malgré tout d'être sensuelle au touché. » Un autre avantage de ce masque doré était de cacher toutes ses émotions. Elle pouvait donc sourire avec amusement en observant les gestes de l'homme. Whitney appréciait le choix du M16A2, une arme offrant de nombreuses variantes et ayant évoluée énormément avec le temps. Chacune de ses versions étonnaient plus que la précédente.

"Choix judicieux.  Connaissant votre réputation, vous y avez probablement apporté davantage d'améliorations ?"

Elle eut rapidement réponse à cette interrogation. « J’emploie le une sorte, pour justifier les quelques améliorations que je lui ai soumis. Comme vous pouvez l’observer, il présente deux canons, un inférieur qui est justement, la base du fusil d ‘assaut et vous enchaînera des balles de 5,56 mm contenues dans un chargeur étant à la base conçu pour 30 coups, que j’ai moi-même modifié afin qu’il puisse en charger 90. Quant au canon supérieur, nettement plus large, il s’agit d’un fusil parallèle dont les munitions ont des caractéristiques balistiques équivalentes à celle de la roquette. Le tireur, en ajustant sa visée, pourra aisément tirer sur un blindé à coups de fusil – à ce sujet, je vous certifie que le nom que je lui donne est tout à fait justifié – et ensuite déclencher le tir de roquette. La contre-masse constituée de pétales de plastique inoffensifs introduite, vous offrira une grande discrétion lors du tir, contrairement à la plupart des engins de ce genre qui vous exploseront un gratte-ciel avec le bruit assourdissant digne d’une bombe nucléaire, celui-ci vous explosera effectivement le gratte-ciel – mais – quand bien même vous auriez quelqu’un entrain de dormir juste à côté de vous, qu’il ne s’en rendrait même pas compte. » Intéressant. Très intéressant. Hammer avait toujours eu un talent immense pour vendre ses idées, il arrivait bien souvent à vendre ce qu'il voulait à qui il voulait. Cette fois-si, Masque adhérait parfaitement, rêvant du moment où elle pourrait tenir entre ses mains ce petit bijoux. Elle n'ajouta rien, prête pour le reste de l'explication. « Le petit plus ? L’organe de visée du canon supérieur, qui projette ses munitions est équipé d’une tête chercheuse.  Il détecte la chaleur corporelle et sera donc capable avec un brillant automatisme, peu importe votre position, que vous ayez eu le temps de cadrer votre cible, ainsi que la position de cette dernière, de la repérer sensoriellement au moment du tir. Voici la cause, et ses effets seront qu’aucune chose animée ou matérielle ne pourra y réchapper, c’est une garantie d’Hammer Industries. »

"Très intéressant. Hood sera bien heureux d'apprendre ces développements. J'ai bien hâte de pouvoir voir le résultat final."

Masque avait parlé avec calme bien que sa voix trahissait un intérêt bien particulier. De nombreuses questions lui venaient en tête, mais elle prenait le temps de regarder l'arme et se repasser toutes les informations reçues avant de les exprimers. Cette arme était très ingénieuse. Elle n'avait jamais eu un très grand talent pour concevoir de telle création, sa force avait toujours été la robotique et ses droïdes représentaient sa création favorite. Il était en tout point parfait, bon nombre de personne n'arrivait pas à distinguer "les clones" d'elle-même. Elle se rappelait avoir dû en détruire bon nombre après que des sentiments se soient développés avec des hommes. Elle fut rapidement sortie de ses pensées. « J'en étais sûr. » Ses mots lui procurèrent un frisson d'effrois. Elle sentait dans sa voix qu'il venait de comprendre quelque chose et elle était convaincue d'être démasquée. « Whitney, n'est-ce-pas ? » Elle restait muette. Masque ignorait comment réagir. Mentir lui semblait complètement inutile, elle avait beau être une menteuse de génie et pouvoir faire croire n'importe quoi a n'importe qui, elle était convaincue qu'il était certain de lui. « Votre bague vous a trahi. Mais je sentais bien que nous nous étions déjà rencontrés auparavant - j'ai trouvé le temps long, seize ans, pas vrai ? Il s'en passe des choses en seize ans...En tout cas, vous êtes toujours aussi gracieuse. » Haussant la voix question d'être certaine que tous les gens se trouvant dans l'armurerie comprennent, Masque dit sèchement question que sa demande soit respectée rapidement.

"Laissez-nous seuls.  J'irai vous informez lorsque vous pourrez revenir."

Elle attendit d'être certaine d'être à l’abri de l’indiscrétion humaine avant de répondre à Justin.

"On ne peut rien vous cacher. Puis-je compter sur vous pour que cela reste notre secret? "

Masque tenait beaucoup à sa discrétion particulièrement parce qu'elle ne voulait pas que ses ennemis connaissent sa réelle identité. Cela leurs permettraient peut-être de découvrir l'un de ses points faibles. Alors qu'elle avait prit la parole en s'adressant à lui,Whitney s'était faite bien plus douce avec lui qu'avec les gens qui l'entouraient quelques instants auparavant. Elle devait avouer être surprise qu'il ait pu retenir un tel détail la concernant. Elle n'était peut-être pas la seule à avoir eue une bonne impression sur leurs rencontres.

"Seize ans oui. J'ignorerais par où commencer pour vous expliquer toutes les péripéties m'étant arrivés. De toute évidence votre vie est bien remplie également."

Pour sa part, il était toujours aussi charmeur. Pour l'avoir regardé à l'oeuvre dans quelques évènements depuis, certains sous anonymat grâce à ses fins talents de déguisement, elle avait pu remarquer à quel point il pouvait attiser l'attention des femmes l'entourant. Elle était d'ailleurs surprise de ne pas apercevoir de bague à son doigt.

"La vie nous amène souvent face à de nombreuses surprises. Je ne suis plus la jeune femme innocente que vous avez connu."

Whitney avait entendu parler de lui à de nombreuses reprises, de ses avancements qui avaient été immortalisés dans des écrits journalistiques. Elle avait par contre été surprise de voir qu'il était plus ... vilain... qu'il ne le laissait paraitre. Un point en commun.

"Mais bon assez parlé de moi... Vous devez être fier de votre parcours ?."

Elle n'avait pratiquement rien dévoilé, mais venant d'elle, il s'agissait de grandes confidences. Masque était effrayée de dévoiler une simple information à son sujet. Elle avait l'habitude de s'être fait trahir à chaque moment qu'elle s'attachait et s'ouvrait a quelqu'un et afin d'être capable de sortir de sa retraite fermée, elle s'était promise de rester plus distante. Elle avait créé avec ardeur cette personnalité et cette réputation qui en rebutait bon nombre de personnes.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Contenu sponsorisé ð
PERFECT MEMBER






Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Empty
MessageSujet: Re: Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)   Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Scars have the strange power to remind us that our past is real. (Hammer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» ANPE Power
» Alex Blackwell ft. Matt Lanter. ( Un jour, les Power Rangers ont combattu Chuck Norris. Depuis, on les appelle les Teletubbies. )
» APRIL † all my scars are open
» (aria) a queen will always turn pain into power

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Civil War RPG :: Civil War :: Le QG de Hood :: Armurerie-